Bienvenue sur Lovelive 2020
Nous sommes le 6 July 2020. Il est 11h20 en France.
Accueil Tchat Forum Média

Publisexisme : Les jouets formatent les enfants

 

Ça peut aussi vous intéresser

Proposé par LoveLive le 20 December 2009 à 13:49


Publié dans Réflexions

Alors qu'a récemment fait l'actualité la publication de résultats sur l'inégale répartition par genre des responsabilités dans les tâches familiales et domestiques, le Collectif Contre le Publisexisme (CCP) ont organisé le 14 décembre une manifestation surprise. Il y a deux ans, le collectif publiait un livre, « Contre les jouets sexistes », dénonçant avec à propos le système de conditionnement des enfants grâce aux symboles cognitifs véhiculés par les jouets.

Des jouets sexistes ?

Comme l'explique le CCP, les jouets sexistes sont copiés sur le monde des adultes (qui, il faut le comprendre, par extension, est sexiste lui-même, ou au moins pratique une forte dichotomie de responsabilités par sexe). Ces jouets contribuent de fait à perpétuer la « mauvaise répartition des tâches » (sic). Comment, il est vrai, s'étonner que de nombreux petits garçons, à 20 ans, finissent dingues de voitures, ou que des filles, à l'âge adulte, se sentent une mission divine de s'occuper du logis comme si la place leur était réservée ?

Bien sûr, ces stéréotypes, qui s'appliquant très bien à la société, ne sont pas dûs qu'aux jouets, mais ils y contribuent fortement.

Intéressant, mais pourquoi les enfants demandent spontanément ces objets ?

« Mais c'est parce qu'ils sont conditionnés, dès le plus jeune âge, à cette catégorisation! ». Il semble plutôt que le processus démarre aussi tôt que possible en observant ses parents, ainsi que tous les signes disséminés audiovisuellement que l'on capte et intègre afin de se sentir normal.

Tous les catalogues et publicités pour enfants intègrent les mêmes schémas lorsqu'ils parlent de super-héros, et lorsqu'ils imitent la vie de tous les jours, les garçons construisent ou inventent des histoires de chevaliers et les filles cuisinent ou simulent des histoires d'amour.

Dans le même ordre d'idées, les parents ont une réticence à habiller leur fils avec du rose : ce n'est pas conforme au stéréotype, et c'est donc mal accepté.

Au niveau des jouets, que peut-on faire ?

On peut commencer par mettre l'emphase sur l'offre de cadeaux universels : les jeux d'habileté ou de société n'ont aucun rôle à véhiculer par exemple. Le collectif a établi une liste de jouets qui ne sont pas usceptibles de véhiculer ces clichés sexistes.

C'est un début, même si c'est dans la vie de tous les jours que les efforts doivent être faits, ce n'est pas valable que pour les enfants...


 


Poster un commentaire

Commentaire

captcha
Nom

Email

URL