Bienvenue sur Lovelive 2019
Nous sommes le 26 June 2019. Il est 04h49 en France.
Accueil Tchat Forum Média

Pourquoi les filles n'aiment pas les maths ?

 

Ça peut aussi vous intéresser

Proposé par LoveLive le 22 December 2009 à 14:55


Publié dans Réflexions

C'est suite à un billet de blog assez drôle sur un sujet désolant (sur Slate), que j'ai eu envie de reparler du sujet.

J'en avais parlé il y a quelques jours de ça, et le débat semble pointer tout doucement le bout de son nez ces derniers temps sur le web.

Ce débat, dont se veut un ambassadeur le CCP (Comité contre le Publisexisme), est frachement d'actualité en France, où le résultat du matraquage a rendu les français plus volontaires sur le papier pour l'égalité des sexes. Alors bien sûr, l'égalité des sexes, c'est un thème qui peut avoir un sens dans plusieurs domaines, que ce soit le travail, le couple ou bien simplement les usages sociaux.

L'inégalité des sexes, plutôt, c'est une différenciation sensiblement handicapante selon le genre. Handicapante et non voulue. Par exemple, vous êtes une femme, vous débutez un métier traditionnellement réservé aux hommes, vous en prenez plein la gueule et vous n'êtes pas promue à quoi que ce soit en 20 ans, sauf aux blagues sexistes (pendant ce temps, le petit jeune de 23 ans est devenu votre supérieur hiérarchique). Là, on peut pressentir un débat sur l'inégalité des sexes.

Quand est-ce que ça commence, ces inégalités ?

Comme l'indique l'article sus-cité, ça commence aussi tôt que possible (et l'appât du gain/le besoin de payer des factures avec des idées ne risque pas d'inverser la balance), avec des jouets aussi nuls que possible : Pour les filles, on a droit au caddie de supermarché et le Poulet à découper, mais également un pack de faux produits ménagers.

Plus loin encore dans l'article, on avance dans le gratin des catalogues de jouets : cette fois, les jouets sont accompagnés d'une description pour faire plaisir aux enfants. On y trouvera L'aspirateur, pour « aider maman à aspirer »... Vient ensuite la cuisine, où « tu pourras faire comme maman et préparer de bons petits plats ».

Chez les filles, dans l'infinie liste, on trouve un Chariot de nettoyage très fashion.

Les garçons, eux, ont droit à l'Outillage de mécanique ou au chariot médical. Par contre, comme le souligne l'article, point de description débile du type « fais comme papa ».

C'est grave docteur ?

Ben non, bien sûr que non, qu'est-ce que vous allez imaginer ? :siffle: Les enfants sont des véritables éponges : tout ce qu'ils ne savent pas, ils l'apprennent de leurs premières expériences. Imaginez tout ce qu'il y a à apprendre, et toutes les choses qui peuvent leur être inculquées par mégarde. Leur donner l'exemple de ce qu'on ne souhaite pas pour eux est proprement du suicide.

De toute façon, la première chose pour épargner nos enfants de nos comportements, c'est d'arrêter nous-même d'agir selon des groupes d'identification. L'amour ne va pas y aider.

P.S. : Je regrette juste que l'article en question parle de « misogynie » lors du passage concernant les textes accompagnant les photos de jouets. Premièrement parce que ça n'en est pas vraiment, de la misogynie, et deuxièmement parce qu'en parlant de misogynie, on alimente de façon déplacée cette différenciation/guerre des sexes. Ce n'est pas de la misogynie que de ne pas se rendre compte du mal qu'on peut provoquer. C'est juste de l'inconscience.


 


Poster un commentaire

Commentaire

captcha
Nom

Email

URL